Thursday, November 21, 2019

“He’s got the whole wide world in His hands”

Text Size


Vue sur le monde invisible
Jan Fluit
 
 
 
Le prédicateur se présente, un paquet en main, et essaie de faire deviner aux gens ce qu’il contient. Mais en vain, et pour cause,  ce qu’il contient n’est pas visible, c’est donc  une chose invisible. Quand il déballe son colis, il s’avère que c’est un atlas, c’est donc littéralement le monde invisible.
 
Je veux donc vous parler du monde invisible, autrement dit, du monde spirituel. Cela semble bien être une tâche impossible, en effet, comment peut-on parler d’un monde que l’on ne voit pas? Pourtant, c’est un terme que nous connaissons depuis bien longtemps. Quel rôle joue le monde invisible dans ta vie? Ta façon de penser en tient-elle compte, et comment t’en sers-tu?
 
L’atlas en est un bon exemple; un atlas est un chef-d’oeuvre, certainement autrefois quand on devait faire tout à pied avec des moyens limités, et qu’il fallait aller mesurer pour tout cartographier.
Ainsi, on y indique les pays, les océans, les hauteurs, les profondeurs, les frontières, les climats et encore beaucoup d’autres choses.
 
Actuellement, cartograph    ier le monde est devenu chose facile. On le fait au moyen de satélites qui voient la terre d’en haut, et ainsi, on a directement une vue panoramique du monde.
C’est en effet une très belle image de la réalité spirituelle. Si tu examines d’en haut, donc ensemble avec Dieu et guidé par le Saint-Esprit, toutes sortes de choses deviennent d’emblée plus claires. A ce moment-là, tu es capable de cartographier ce nouveau monde spirituel.
 
Dans 2 Corinthiens 4:16 se trouve écrit: c’est pourquoi nous ne faiblissons pas. Au contraire, même si notre homme extérieur s’en va en ruine, notre être intérieur se renouvelle de jour en jour. Car, la légère tribulation d’un instant nous prépare, jusqu’à l’excès, une masse éternelle de gloire, à nous qui ne regardons pas aux choses visibles, mais aux choses invisibles; les choses visibles en effet n’ont qu’un temps, les invisibles sont éternelles.
Ici, cette détérioration de l’homme extérieur ne concerne pas tellement le visible, mais plutôt la prise de distance du temporaire sans importance, parce que ton être intérieur est renouvelé par la pensée de Dieu.
Tu te distancies de toutes sortes d’extériorités et de problèmes qui absorbent toute ton attention et qui font en sorte que le monde spirituel reste pour toi un livre fermé.
 
Mais ici, il se trouve écrit que c’est un facteur déterminant que ton être intérieur soit renouvelé de jour en jour.
Si tu t’intéresses à la réalité de Dieu, avec son dessin, son paysage, le paysage qu’Il dessine, le territoire qui t’est destiné, tu te renouvelles de plus en plus, tu deviens de plus en plus frais,  de plus en plus jeune. Quand il s’agit du monde spirituel, tu découvres à la fois le dessin clair de ce qui ne convient pas à ta personne et  tu vois essentiellement ton ennemi. Car, cela aussi, Il le cartographie, Il le rend visible, afin que tu ne trébuches pas dans l’abîme.
Il rend très visible ce qu’Il a l’intention de faire pour ta vie, Il trouve cela magnifique.
Et ainsi, quand mon être intérieur est renouvelé de jour en jour, cela apparaît aussi dans le visible. Mes paroles et ma conduite continuent aussi à se renouveler de plus en plus.
 
Je deviens de plus en plus résis tant aux choses qui travaillent contre moi. Car, il se trouve écrit:
“Car la légère tribulation d’un instant nous prépare, jusqu’à l’excès, une masse éternelle de gloire”.
Nous avons donc à faire à de l’oppression, mais Paul appelle cela une légère tribulation. Nous savons qu’il a enduré beaucoup d’oppression, il en parle plusieurs fois. Quand tu le lis, tu te demandes comment il a fait pour résister à tout cela.
Si je l’applique à moi-même, comment réagirais-je? Si, dans une totale injustice, on m’arrachait mes vêtements, on me mettait le dos en sang en m’emprisonnant tout ensanglanté, si on m’enchaînait les pieds, craignant que je puisse encore me sauver, et tout cela uniquement pour avoir apporté l’Evangile délivrant de Jésus-Christ (Acta 16: 22-25), quelle serait ma réaction? On t’a fait subir tout ce que Dieu défend de faire. On t’a humilié, amoindri et en plus, il t’es devenu impossible d’exercer le ministère dans lequel tu crois profondément. Tu es immobilisé et littéralement abattu, mis en pièces. Mais à ce moment-là, Paul et Silas se mettaient à chanter. Je ne sais pas si je pourrais le faire, mais je le voudrais bien.
La raison de jubilation est très importante: Paul avait un bon équilibre, c’est parce qu’il était rempli du Saint-Esprit. Il dit que l’oppression ne pèse pas par rapport à toute la gloire qui nous est promise. Ce n’est pas rien. En effet,  ce n’est pas  une petite gloire insignifiante, mais elle dépasse de loin tout ce que nous pouvons nous imaginer. Il peut dire cela, parce qu’il n’est pas obnubilé par le visible, il voit l’invisible. En ce point, il est exactemment comme Moïse. Il est écrit que Moïse resta inébranlable, il tint ferme comme voyant l’invisible. (Hébreux 11:27). Cela concernait aussi le choix qu’il avait fait de ne pas se faire passer pour le fils du Pharaon, mais d’endurer avec son peuple le mal qu’on lui faisait subir, au lieu de jouir du péché.
C’est pourquoi il tint ferme, il continua à persévérer et de cette façon, il pouvait vivre.
 
Si le diable en était capable, il ferait du monde invisible un livre fermé. Et par conséquent, tu deviendrais la victime du monde visible.Tout ce qui se passe dans le visible déterminerait ta vie, ta direction, ton progrès ou l’arrêt complet de ton développement.
L’adversaire penserait: j’arriverai bien à extirper ta foi et ton zèle, j’arriverai bien à te distraire avec  les choses que tu as devant les yeux, ce que tu vois, ce que tu constates, toute la résistance. Ne te laisse donc pas limiter par ces choses-là, mais choisis de marcher dans l’espace que le Seigneur donne.
 
Dans Actes 17 à partir du 15ème verset se trouve un récit remarquable. Paul arrive à Athènes voyant-là d’énormes statues qui l’intriguent et il se met à interpeller  les gens.
Dans les versets 23 à 28 il dit: “Ce que vous adorez sans connaître, je viens, moi, vous l’annoncer. Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve, lui, le Seigneur du ciel et de la terre, n’habite pas dans des temples faits de main d’homme. Il n’est pas non plus servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous vie, souffle et toutes choses. Si d’un principe unique, Il a fait tout le genre humain pour qu’il habite sur toute la surface de la terre; s’Il a fixé des temps  déterminés  et les limites de l’habitat des hommes, c’est afin qu’ils cherchent la divinité pour l’atteindre, si possible, comme à tâtons et la trouver; bien qu’elle n’est pas loin de chacun de nous. C’est en elle, en effet, que nous avons la vie, le mouvement et l’être….Car nous sommes aussi de sa race”.
 
Paul va leur apprendre à connaître un Dieu invisible qu’ils ne connaissent pas, pour leur montrer que ce Dieu est un Père qui leur donne une habitation.  Tu viens habiter dans sa réalité. Dieu veut que tu te sentes chez toi, avec Lui. Et qu’Il puisse te parler face à face, que tu rentres chez toi dans son amour et sa compassion. Il se trouve aussi écrit qu’Il détermine les limites de ton habitation.
Ma demeure est-elle donc limitée? Oui, elle est limitée. Ne reçois-je alors qu’une petite place limitée?
Non, présicément pas, mais il y a bien une limite à ce qui convient ou ne convient pas.
Il te donne des limites pour te protéger.
 
Jésus était lui-même un homme qui établissait des limites. Il disait: “Jusque-là et pas plus loin”.
Peu importe que la tentation lui arrivait par une conduite négative ou via de belles paroles, il établissait des limites.
Dans Matthieu 12:47 quand ils disent à Jésus: “Voici,  ta mère et  tes frères se tiennent dehors et cherchent à te parler,” Il répond: “Qui est ma mère et qui sont mes frères? Ce sont ceux qui font la volonté de mon Père qui est dans les cieux”.
Est-ce qu’il rejetta par-là sa mère et ses frères? Bien sûr que non, mais de cette façon, il tenait la vérité intacte dans le monde invisible afin de ne pas s’en laisser éloigner dans ce monde visible.
L’un était la conséquence de l’autre. La tâche qu’il avait reçue de son Père à ce moment-là, était de parler à la foule, donc de soigner ses brebis. C’est pourquoi il établissait la limite qui lui empêcherait de sortir du chemin.
C’est aussi ce qu’il faisait quand on voulait lui imposer des lois,  lui défendant guérir le sabbat, au moment de la tempête sur le lac ou d’autres événements. Il établissait des limites.
 
Si je veux être restauré, si je veux être renouvelé, j’ai besoin de voir la vérité de Jésus-Christ, j’ai besoin de voir la vérité de l’Esprit. Ainsi, je reçois tout l’espace nécessaire parce que le Père me parle. Et la conséquence en est que je suis profondément restauré, aussi dans le visible. Ainsi, j’apprends moi-même à établir des limites à tout ce qui veut m’éloigner de cette vérité.
 
Dans un atlas, les marais aussi sont indiqués, ce sont les endroits où le sol se dérobe sous tes pieds.  Cela aussi peut jouer un rôle dans la vie des gens. Ils aboutissent dans les marais des idées, des opinions, des égarements, des soucis et du négativisme, en sorte qu’ils perdent toute certitude et un sol ferme.                 Tu sombres tout à fait dans ce qu’on te fait subir et plus tu te défends, plus tu sombres.
A quel point n’est-il pas important qu’à ce moment-là, et de préférence avant, tu établisses des limites. Donc, ne déplace pas ces limites!
Fais le choix de rejeter tout ce qui est au détriment de ton identité, tout ce qui ne fait pas partie de ton territoire!
Si ton identité est mise en question, c’est qu’il y a quelqu’un qui veut te la voler. Ne le permets pas, sois parcimonieux de ta dignité. Tu en vaux vraiment la peine. Le Père tient tellement à toi et Il ne veut pas que tu sois abîmé.
C’est aussi un signe d’amour que de ne pas  laisser endommager ce qui est bon et intact, ce qui est honnête et fait vivre. Celui qui détermine les limites devient alors mon point de départ. Si le diable avec ses mensonges, veut pénétrer malgré tout, domine-le et éloigne-le en témoignant des paroles de vérité que tu reçois du Seigneur. C’est un droit  que tu as reçu, comme il est écrit dans Job 40:10:
“Allons, pare-toi de majesté et de grandeur, revêts-toi de splendeur et de gloire. Fais éclater les fureurs de ta colère,…écrase sur place le méchant”.
 
Dans Actes 17:28 se trouve dans une autre traduction: “Car nous avons nos origines en Lui”. Oui, c’est un principe. Né en Lui. Chaque homme? Non beaucoup d’hommes doivent encore renaître. Et il est très urgent que se fasse la fécondation avec l’Esprit de Dieu, en sorte que la vérité puisse naître. Dans Actes 17:27 il est écrit que ces gens cherchent la divinité à tâtons; bien qu’elle ne soit pas loin de chacun de nous.
Donc, les gens sont appelés à développer leur sens tactile. La capacité d’entendre ce que le Père veut et dans quelle direction Il dirige ma vie.
 
Paul continue sa déclaration en disant: “En Lui, en effet nous avons la vie, le mouvement et l’être. Car: nous sommes aussi de sa race”. Je découvre ma vérité, mon identité est dans l’essence de Dieu.
 
Dans ma vie, il fut un temps où l’on me représentait Jésus comme opposé à moi-même. Il était magnanime, gentil, bon et pur, mais moi, je ne valais rien, j’étais humilié parce que Jésus était employé à mes dépens. Ceci est vraiment terrible, parce qu’Il est précisément venu pour m’introduire dans la vie et la vérité qu’Il est lui-même et à laquelle je peux participer.
Ces derniers jours, je lisais que deux jeunes filles avaient été tellement embêtées et humiliées qu’elles ne savaient plus comment s’en sortir. L’une d’elle raconte qu’elle avait voulu mettre fin à sa vie. Cela n’a pas eu lieu parce qu’elle avait trouvé Dieu et par-là, elle s’était retrouvée. Car, quand tu rencontres Dieu, tant d’amour, de respect et de guérison te sont offerts.
 
 
Il est tellement important que nous vivions en Lui, que notre mouvement soit en Lui, car alors la condamnation, l’humiliation et le rejet cessent. Si je me meus dans le ciel et y prends la place qui est vraiment préparée pour moi, je verrai de mes yeux clairs et purs ce qui est vrai, et je peux  liquider ce qui ne l’est pas. Tout cela n’est pas pour plus tard, quand je serai mort, Ephésiens 2:6 dit:
“Avec lui, il nous a ressuscités et fait asseoir aux cieux (les lieux célestes), dans le Christ-Jésus”.
 
Dans Deutéronome 25:17 à 19 est décrit comment Amalec, à la sortie d’Egypte, attaqua par derrière les eclopés exténués en les coupant du chemin. Moïse dit: “Quand le Seigneur ton Dieu t’aura établi à l’abri de tous tes ennemis  alentour, au pays que Dieu te donne en héritage pour le posséder, tu effaceras le souvenir d’Amaleq de dessous des cieux. N’oublie pas!” Le mot Amaleq signifie charge! L’appel est donc d’enlever chaque souvenir de fardeau, le fardeau du faible qui est assaillé. Enormément de gens se trouvent à l’arrière, attaqués par Amaleq, coupés de la vérité et de l’amour. Ils courent à travers la vie, devenus invisibles par un voile de dénégation et un masque de tristesse. Ils n’osent plus se montrer, encore moins se mouvoir en Lui.
 
Mais dès l’origine, Dieu a dit: “Je fais un homme, un être qui me ressemble, selon ma stature et ma gloire”. Hé bien, s’Il est amour, l’homme qui est créé selon son essence l’est aussi. S’Il est rempli de valeur, ayant la capacité de créer, l’homme l’est aussi.
 
En effet, un voleur est venu et a volé l’homme de ces capacités-là. Mais nous ne nous mouvons plus avec le voleur, mais avec le Père de toute miséricorde. Car, tu es retourné vers ton premier amour, vers Dieu. Par-là, vous créez ensemble un milieu qui est redevenu habitable. Tu oeuvres à un paysage de paix et d’harmonie dans lequel tu peux aussi donner à l’autre l’espace de vie.
Nous ne fermons pas la clôture, en sorte que les gens ne puissent pas venir dans les pâturages verdoyants. Nous ouvrons la porte, les verroux, afin que l’accès soit ouvert à la place qui nous est destinée. Car, n’es-tu pas de sa race? Et ne reçois-tu pas ton autorité de Lui? Et ainsi, tu Le suis dans ses pas. En ce qui concerne la terre, le Psaume 98:9 dit: “Car Il vient pour juger la terre, Il jugera le monde en justice et les peuples en droiture”. Juger signifie redresser. Il vient pour prononcer le droit sur la terre, sur les territoire habités des hommes. Il va rendre justice. Les hommes pourront dire: enfin justice est faite!
 
Dans Ephésiens 6:10, Paul dit: “En définitive, rendez-vous puissant dans le Seigneur et dans la vigueur de sa force. Revêtez l’armure de Dieu, pour pouvoir résister aux manoeuvres du diable. Car ce n’est pas contre des adversaires de sang et de chair que nous avons à lutter, mais contre les principautés, contre le monde des ténèbres, contre les esprits du mal qui habitent les espaces célestes”.
Comment réaliser tout cela? Il se trouve écrit: soyez puissant dans le Seigneur, mais que dois-je faire pour le devenir?
Hé bien, si je tiens pour vrai ce qu’il dit, si je me l’approprie, je deviens fort. Je me revêts  de l’armure de Dieu.
 
Certaines personnes luttent tellement dans leur vie qu’elles sombrent tout à fait., parce qu’elles croient que tout dépend de leurs activités. Elles y investissent tellement d’énergie qu’à la fin, elles ne savent plus à quel saint se vouer.
 
Mais si tu revêts l’armure de Dieu, donc sa vérité, son amour et sa paix, tu peux alors résister aux tentations du diable qui fait tout pour te remettre sur la fausse voie, celle de ses fausses idées.
 
Et je suis heureux de ne pas devoir lutter contre la chair et le sang, car dans ce cas, tu te tues en luttant et tu tues aussi l’autre et tout cela ne mène à rien. Mais il y a un dominateur du monde, le diable, qui dit: “Ce monde-ci, c’est mon territoire, l’homme est à moi, je l’ai vaincu. Un homme m’a écouté, et ensuite, ce péché s’est transmis à tous les hommes. Et toi, tu es aussi un homme, donc tu es à moi. Tu ne sais rien faire de bon, tu fais ce que je veux, car tu es mon esclave, esclave du péché.
 
Mais quelqu’un d’autre se présenta, Jésus, et dit: “Je ne suis pas d’accord avec lui, ce sont des fausses conclusions et des fausses idées”. Ses idées à lui    étaient: “Toutes sortes de choses se trouvent dans les ténèbres, mais tu devrais les voir à la lumière. Des gens qui sont devenus complètement invisible par les ténèbres. Mais s’ils étaient éclairés à partir du pays de la lumière, de la vie et de l’amour, tu serais étonné de voir quelles belles personnes elles sont”.
Donc, lorsqu’il écouta son Père et se revêtit de son monde d’idées, il fit le choix en disant:”Je ne suis pas d’accord avec la terre telle qu’elle est maintenant, je vais y changer quelque chose!
Pour ce faire il donna tout, afin que l’homme qui l’accepte ne soit plus jamais esclave du péché, mais homme de la vie.
Cela l’a amené à dire:”Il m’a été donné plein pouvoir dans le ciel et sur la terre”. Matthieu 28:18
Et moi, je suis convaincu que ce pouvoir lui a été donné. Et s’il  a ce pouvoir, alors l’adversaire n’a rien. Mais alors que se passe-t-il avec le dominateur de ce monde qui est habitué à dominer? Le point de base de Jésus est qu’il peut anéantir cette domination. Comment ?
Par les armes de la lumière, de la vérité et de la vie.
 
L’un des textes les plus employés dans la Bible se trouve dans Jean 3:16: ”Car Dieu a tellement aimé le monde, qu’Il a donné son Fils unique pour que chacun qui croit en Lui, ne se perde pas, mais ait la vie éternelle”.
Un texte magnifique, mais écris aussi pour toi-même:”Dieu aime tellement mon monde d’idées” Oui, car cela commence par-là, par le renouvellement de nos idées. Il le désire   intensément. Il veut nous nourrir et nous remplir de ses idées, de ce qu’Il pense et croit. Et en cela, je peux être un représentant. C’est vraiment magnifique.
Nous sommes encore loin de tout savoir, mais nous savons que nous avons reçu un héritage merveilleux. Car la terre sera remplie de la gloire du Seigneur.
 
Si nous nous approfondissons dans la vraie loi de Jésus, celle de la liberté, nous deviendrons des gens vraiment beaux. Quant  au chemin que nous parcourons avec Lui, il vaut vraiment la peine d’être suivi. Entre-temps, nous cartographons cette merveilleuse vérité du Père sur l’homme, n’est-ce pas beau? Travaillons donc ensemble à la réalisation de cet atlas de vérité, d’amour et de vie.
AMEN.
 
 
Père, merci pour la vue que Tu nous donnes sur le monde spirituel.
Merci pour la vérité de ton amour et de ta restauration. Grâce à la vue que Tu nous donnes,  Tu nous protèges puissamment contre le mensonge et le malheur.
C’est merveilleux  de donner une place d’où nous pouvons devenir des collaborateurs de ton salut.
Tu nous donnes des yeux pour voir le vrai homme, si beau, si pur et tant aimé.
Merci que Tu nous donnes ton Esprit pour pouvoir continuer à marcher à partir de ta puissance, de ton amour et de ta sagesse.
Seigneur, nous T’aimons.